» Blog de fan sur Adagio (http://adagioblog.zeblog.com/)

Despertal

Blog sur le groupe français de metal symphonique Adagio, un groupe fantastique!

Blog

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Underworld

Par Despertal :: 18/01/2007 à 14:34 :: Albums

Ce second album d'Adagio est souvent considéré comme le meilleur par les fans. Bien plus sombre, complexe et progressif que Sanctus Ignis, Underworld marque une forte évolution pour Adagio, qui y expose totalement sa personnalité musicale.

L'entrée de Kevin Codfert dans le groupe est un élément capital de ce changement : ses parties de piano classique, ajoutées aux séquences de clavier typiquement metal ou prog, apportent encore plus de variété à la musique du groupe. Les parties orchestrales sont également plus développées et mieux en valeur, mais là aussi, la personnalité d'Adagio y est clairement établie (grâce aux influences classiques contemporaines de Stephan, surtout), et leur fusion avec les instruments metal est un délice à l'écoute. Pour couronner le tout, sur certains passages classiques, des choeurs sont assurés par l'Ensemble vocal de Lyon (enregistré au Temple des Terreaux), ce qui donne une beauté et une puissance immenses à ces morceaux.

Au chant, David Readman est tout simplement fantastique ! Passant d'un chant grave et profond à des aigus mélodiques avec une maîtrise incroyable, il sublime l'album de son timbre unique, et comble en émotion la musique, qui en est déjà riche... Les instrumentistes ne sont pas en reste : les parties de batterie, complexes, sont très intéressantes à suivre ; à la basse, Franck ajoute à ses rythmiques quelques solos monstrueux... Quant à la guitare, les solos de Stephan sont à la fois plus techniques et plus mélodiques qu'auparavant ; les parties rythmiques sont plus variés, et ainsi mieux intégrées à l'aspect orchestral de l'album.

Le son est aussi irréprochable : on entend clairement chaque membre du groupe. La basse est profonde et bien présente, tous les éléments de batterie sonnent de façon équilibrée, et la guitare a un son énorme, très puissant sans être excessif. Les parties de piano ont été enregistrées sur un Steinway (un instrument de très grande qualité), ce qui accroît encore plus leur intérêt...

Une autre chose qu'on retient d'Underworld, c'est son ambiance unique : sombre sans être franchement dépressive, fantastique (dans tous les sens du terme) sans être "fantasy" (Adagio évite ainsi tous les clichés du metal symphonique), elle est aussi un signe particulier de ce disque.

 

A la fois plus complexe, plus sombre, plus personnel, et finalement plus abouti que son prédécesseur, Underworld est un tournant musical pour Adagio. Après cet album, le groupe partira en tournée pour la 1ère fois de sa carrière... Cependant, la batterie  sera alors tenue par Eric Lebailly : Dirk Bruinenberg a quitté Adagio après avoir enregistré Underworld, pour diverses raisons personnelles.

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://adagioblog.zeblog.com/trackback.php?e_id=133838

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Blog de fan sur Adagio - Blog créé avec ZeBlog