» Blog de fan sur Adagio (http://adagioblog.zeblog.com/)

Despertal

Blog sur le groupe français de metal symphonique Adagio, un groupe fantastique!

Blog

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Dominate

Par Despertal :: 18/12/2006 à 9:04 :: Albums

Une fois n'est pas coutume, les chroniques d'albums commenceront par le dernier en date (et ça changera quand Archangels in Black sera sorti...). Voilà un an et demi, a peu près, que Dominate est sorti (mi-2005).

Après une courte intro orchestrale digne d'un grand film d'horreur, la chanson-titre, placée en ouverture (sauf sur la version japoniase de l'album), annonce la couleur : sa rythmique particulièrement rapide et puissante montre, dès le départ, qu'Adagio a décidé de durcir le ton. Plus surprenant encore, lorsque le chant de Gus arrive, on entend sur certains passages qu'il est secondé par Stephan, qui utilise une voix de... Black metal !

Pas d'inquiétude pour les fans de prog'-sympho et les allergiques au metal extrême, Adagio reste soi-même : les orchestrations sont toujours présentes, quoique plus en retrait que sur Underworld ; et le chant black (qui n'est pas sur toutes les chansons) ne vole pas la vedette à la voix claire : il sert à seconder celle-ci (comme sur la chanson-titre) ou accentuer un passage précis (comme sur Terror Jungle), et il s'intègre bien à la musique plus énergique de cet album.

Le chant clair est généralement plus aigu qu'auparavant grâce à la voix de Gus, plus élevée et cristalline que celle de David Readman, et il est plutôt varié (sur Children of the dead lake, on passe d'un chant grave et malsain à des passages aigus superbes). Les rythmiques, souvent plus axées "heavy/speed metal", sont ausi variées (Terror Jungle, par exemple, possède un rythme très rock'n'roll). Quant aux solos de guitare et de clavier, ils sont tout simplement incroyables, notamment celui de la chanson Dominate, hallucinant de vélocité.

Les orchestrations sont dans une veine très sombre, inspirée là aussi du black metal symphonique. Des chansons comme R'lyeh the dead (et son riff de guitare monstrueux) ont une ambiance quasi effrayante, surtout avec le chant extrême... Enfin, l'album s'achève par un titre pour le moins surprenant : la reprise, version metal sympho, du tube disco Fame ! On peut aimer ou pas la version d'Adagio en elle-même (pour ma part, je la trouve assez sympa), au moins l'initiative a le mérite d'être fun (il va de soi que la chanson doit d'abord être prise au 2e degré !).

 

Très bon album, Dominate ne devrait pas décevoir les fans, tout en attirant surement des nouveau adeptes grâce à l'efficacité de titres comme Dominate ou Fire forever. La complexité est moins présente que sur Underworld, mais cela apporte un gain d'énergie non négligeable en live : entre un titre comme The mirror stage et un autre comme Fire forever, lequel passerait-il mieux en concert, à votre avis ? Reste à savoir si Adagio poursuivra dans la veine black, ou remettra plus en avant son côté progressif par la suite...

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://adagioblog.zeblog.com/trackback.php?e_id=119717

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Blog de fan sur Adagio - Blog créé avec ZeBlog